La galerie Les artistes Actualité Contact                      FR EN
DELAROZIERE François
(1963)
"Construire un objet en mouvement, c’est créer une architecture vivante. "
François DELAROZIERE - Biographie détaillée

François Delarozière est né à Marseille le 25 mai 1963 où il suit des études agricoles, avant de choisir la voie des Beaux-Arts. Il profite de ces cinq années d’études pour explorer toutes les techniques des arts plastiques. A l’instar des architectes utopistes du début du siècle, il couvre ses carnets de croquis de machines fantastiques, prenant soin de représenter toutes les dimensions de leur fonctionnement. « J’aime qu’on voie l'intérieur des choses, l’envers du décor, les rouages, les poulies, qu’on sente comment c’est fait. Â».

Concepteur et constructeur, François Delarozière explore depuis une vingtaine d'années l'art des machines en mouvement. Il rencontre, en 1991 à Toulouse, la compagnie Royal de Luxe avec laquelle s'engage une longue collaboration axée sur le spectacle de rue. Les échanges avec Jean-Luc Courcout, metteur en scène, ouvrent à l'artiste de nouveaux horizons proches de la vie et de la rue, et lui donne "une vision plus populaire de la création ".

En 1999, il crée l'association La Machine qui intervient pour la construction de décors de théâtre, manèges d'enfants et machines de ville, pour différentes compagnies.

Dans le cadre du renouvellement urbain de l'Ile de Nantes, François Delarozière et son équipe construisent un équipement culturel et touristique rassemblant, sur les anciens chantiers navals, une dizaine de structures mécaniques monumentales : les « Machines de l'Ile ». La Machine a récemment conçu et réalisé, en collaboration avec l'architecte Patrick Bouchain, mobilier et façades pour le Channel de Calais. Ce fils d'une musicienne et d'un bâtisseur de maisons crée des animaux étranges: éléphants, manèges, géants, animaux marins, girafe... La nouvelle création de François Delarozière, Les Mécaniques savantes, s'est tenue en septembre 2008 à Liverpool. La prochaine représentation aura lieu à Yokohama en avril 2009.

En 2003, François Delarozière et Pierre Oréfice présentent à Nantes lors de l'exposition Le Grand Répertoire, plusieurs croquis de machines extraordinaires nourris des imaginaires croisés de Léonard de Vinci et de Jules Verne.

En 2007, François Delarozière a effectué un voyage en Inde où il a emmené plusieurs lithographies pour les rehausser au café. Des lithographies du Grand Éléphant, d'éléments de manèges ( le Poisson pirate et le Boeuf du manège de Sénart, le Calamar et le Luminaire des grands fonds du manège des Mondes Marins), d'un Dragon et de l'Araignée des Mécaniques savantes.

Les croquis et les dessins de François Delarozière se constituent de nombreuses lignes courbes et de volutes, l'artiste a un grand souci de la précision. Leur relief leur confère une dimension architecturale. Les traits sont fins, minutieux, de multiples détails attirent et retiennent le regard.